Dissertation - Le monstre

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la littérature la présence du monstre est utilisée afin de susciter une remise en question chez le lecteur. Il peut y avoir la présence d’un monstre à la fois social et physique, prenons comme exemple la créature de Frankenstein dans le livre de Mary Shelley. En effet, il a été crée grâce à un assemblage de cadavres. Il peut être considéré comme un monstre social car il est exclu par la société. De plus dans le film Harry Potter nous pouvons remarquer la présence d’un monstre moral Voldemort. Ce personnage provoque de la peur chez les autres personnages de la saga. Nous pouvons également prendre les exemples d’œuvres vues en cours comme par exemple dans la belle et la bête qui nous montre un monstre physique mais aussi dans le bossu de notre dame qui met en scène un monstre social (Quasimodo est rejeté) et pour finir le livre de Primo Levi « si c’est un homme » qui nous évoque le monstre moral et en l’occurrence les actes monstrueux d’Hitler.
avatar
Marjorie Guillemin

Messages : 5
Date d'inscription : 06/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ça peut être un monstre social s’il est rejeté de la société et s’il fait des choses horribles il pourra être aussi considéré comme un monstre social.
S’il est différent physiquement il sera perçu comme un monstre vu qu’il ne sera pas comme les autres personnes et qu’il fera surement peur.
Si moralement il est méchant, il sera un monstre moral.
Des exemples littéraires de monstre social, physique et moral.
Dans le texte de Primo Levi : Si c’est un homme, par exemple, nous pouvons comprendre qu’il parle de l’horreur de la seconde guerre mondiale et grâce à cela il nous montre un type de monstre c’est –à-dire le monstre moral que sont les nazis.
Dans le texte de Notre dame de Paris, nous pouvons constater que Quasimodo est perçu comme un monstre physique mais qui est inoffensif. Mais dans ce texte nous pouvons aussi constater que les gens qui assistent au spectacle sont des monstres morals puisqu’ils se réjouissent du malheur de Quasimodo.
Dans le texte de la Belle et la Bête, la Bête se met elle-même à l’écart ce qui fait qu’elle devient un monstre social mais c’est aussi un monstre physique car il fait peur.
avatar
Lysa nancey

Messages : 5
Date d'inscription : 08/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

l'auteur utilise le monstre pour essayer de changer le jugement du lecteur:
- les contes pour enfants ont une certaines morale qui va faire réfléchir l'enfant. Par exemple , Le petit chaperon rouge de Charles Perrault, il utilise le loup qui va faire peur aux enfants. Grâce à la peur, ils comprennent que se promener seul dans les bois ,est dangereux.
- le livre de Primo Levi, Si c'est un homme, utilise le monstre pour que le lecteur réfléchisse sur la cruauté des nazi et celle des camps lors de la guerre.
- Ou encore , les personnes qui ne sont pas comme les autres, celle considérer comme des monstres par les autres, des auteurs comme Victor Hugo dans Notre Dame de Paris. Il dénonce la cruauté de l' Homme lorsqu'il est face au une personne qui est différent. Il est peut-être différent physiquement mais c'est pas pour autant que ce n'est pas un humain.
- L'auteur utilise le monstre pour faire ressortir des problèmes de la vie, comme la maltraitance des enfants. Par exemple, L'enfant derrière la porte de David Bisson (enfant est maltraité par ces parents).

D'autre oeuvre :
Harry Potter ,JK Rowling (voldemort est un monstre physiquement et humainement)
Hansel et Grettelle de Jacob Grimm

avatar
petrignet

Messages : 4
Date d'inscription : 07/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ETAPE 3 : Le plan.

Vous aurez jusqu'à la semaine prochaine pour proposer trois axes d'études et des sous-parties pour chaque axe. Appuyez-vous sur le travail des autres. Nous corrigerons ensemble en classe.
avatar
Mme Jonard-Dumontel
Admin

Messages : 49
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J'ai regardé des commentaires de mes camarades et j'ai remarqué que nombreux étaient ceux qui citaient comme Frankenstein comme monstre, cela est tout à fait pertinent car ce personnage est un vrai monstre physique par son apparence, et dans sa façon de penser, il est cruel, aussi on ne peut dire de lui qu'il est humain et qu'il a de la pitié. La figure du monstres - comme l'ont déjà dit mes camarades - prend trois formes dans notre imagination: physique, morale ou sociale. Cela peut avoir pour but de choquer et provoquer des émotions chez le lecteur, fair réfléchir sur la nature humaine et la cruauté, pour certains cela s'avère être du divertissement.
De nos jours, nous sommes plus tournés vers la culture cinématographie que littéraire, et nous nous faisons facilement une image du monstre selon différents films.
Pour le côté physique, je pens particulièrement aux Détraqueurs dans Harry Potter, Joanne Rowling les décrit très bien dans le troisième livre Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, nous pouvons s'imaginer facilement leur apparence horrible et terrifiante. De plus, le film nous confirme cette idée.
Après pour l'aspect psychologique/moral, je pense aux Nazis du temps de la seconde guerre mondiale. Plusieurs témoignages dont celui de Primo Levi nous rappelle cette cruauté des SS et d'Hitler, mais des histoires vraies adaptés en films ont aussi démontré la monstruosité des nazis. Par exemple, dans la Liste de Schindler (un film de Steven Spielberg), on nous montre l'opposition d'Oskar Schindler et sa compassion pour les déportés et l'impassibilité des nazis sanguinaires à l'égard des juifs. Ils se montrant sans pitié et perdent tout humanité dans le film, ils sont même ridiculisés d'une certaine façon.
Enfin, pour le côté social du monstre, je prendrai l'exemple des personnes de couleur noire, particulièrement dans les années 1960 où le racisme a explosé aux Etats-Unis. Les suprémacistes, nationalistes et les racistes traitaient les Afro-amércains tels des monstres socials, ils les rejetaient de la société en disant qu'ils n'avaientt pas leur place. Ce rejet et les violences incessantes et épouvantables envers les personnes de couleur de peau noire, ont participé au mouvement des droits civiques qui a fait changer les choses et les pensées quant aux noirs. Martin Luther King, Malcom X, James Baldwin sont des figures emblématiques se battant pour être socialement accepté, en quelque sorte. Le film Loving met en scène un couple mixte, rejeté de la société car ils ne pouvaient pas se marier du fait de leur couleur de peau différente. Ce long-métrage est tirée d'une histoire vraie des années 60.
avatar
Lou Perrot

Messages : 8
Date d'inscription : 09/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum