Dissertation - Le monstre

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les éléments de l'étape 1 :

Le but de la première étape est de vérifier la compréhension du sujet. Chaque sujet est différent et entraîne donc des éléments de réponse attendus par les correcteurs. Il convient donc :

1) De repérer et clarifier les mots clefs (exemple : si on vous parle de "personnage", prenez le temps de définir ce mot, de vérifier que vous savez de quoi il s'agit. Idem pour amour, registre, etc.). Portez attention aux verbes (il porte le sens d'une phrase), aux signes de ponctuation, aux répétitions, etc.

2) Reformulez le sujet et posez-vous cette question : "que dois-je faire ? Qu'attend-t-on de moi ?"

3) Essayez de le subdiviser en questions. Ces questions deviendront votre problématique, il en faut normalement trois. Elles doivent vous permettre de débattre autour du sujet.

ETAPE 2 (à faire pour le 23 janvier)

La seconde étape est une étape de brouillon des idées. Vous devrez réfléchir à deux choses :

1) Les éléments de réponse, les arguments que vous pourriez avancer (il en faut au minimum 6).

2) Les exemples d'auteurs et de livres que vous pourriez utiliser (il en faut au minimum 6).

Pour lundi vous allez donc devoir proposer des idées et surtout des auteurs susceptibles de répondre au sujet. Puisque le sujet est transversal vous pouvez aussi bien aller vers le théâtre que vers la poésie, le conte, la fable, le roman ou l'essai.
avatar
Mme Jonard-Dumontel
Admin

Messages : 49
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les figures du monstre peuvent être utilisés dans les contes, les fables, poèmes ainsi que les romans, où les auteurs cherchent à enseigner une morale aux lecteurs ou à dénoncer quelque chose. L’auteur s’inscrit donc dans un but didactique (le fait de vouloir enseigner quelque chose comme ici une morale), comme par exemple dans le conte de Charles Perrault La Barbe Bleue, dans lequel l’auteur nous révèle l’identité d’un monstre physique (étant un personnage effrayant physiquement, notamment avec sa longue barbe bleue), ainsi qu’un monstre psychologique et moral (parce qu’il tue toutes ses femmes).
Autres œuvres possibles : (mettant en scène des monstres)
- Rhinocéros, de Ionesco (monstres physiques : certains hommes sont transformés en monstre : en rhinocéros, ce sont des hommes ayant une maladie…)
- Les Misérables, Victor Hugo (Les Thénardier monstres moraux qui prennent Cosette pour leur bonnes et qui la maltraite).
- Le Horla, de Maupassant (ou la folie peut devenir indomptable voire monstrueuse et faire de l’homme un monstre, en lui faisant faire pleins de choses "inhumaine" le personnage principal devient donc un monstre.)
- montres antiques de la mythologie avec Cerbère, le Minotaure, Méduse, dans L’Enéide, de Virgile ; dans les Métamorphoses, d’Ovide (monstres physiques)
- Gargantua, de Rabelais (personnage monstrueux : par sa très grande taille et mangeant des Humains)
- Don Juan, de Molière (monstre morale, qui séduit de nombreuses femmes...)
- Je pense aussi à Roméo et Juliette, de Shakespeare (dans lequel on pourrait qualifier les familles de ces jeunes amoureux de monstres moraux: les Montaigu et les Capulet sachant qu'ils ne tolèrent pas leur relation) ...
avatar
Ludivine Chevalier

Messages : 5
Date d'inscription : 09/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pour la dissertation, on pourrait s'appuyer sur quelques œuvres d’Émile Zola comme La Bête Humaine ou encore l'Assomoir dont les personnages principaux peuvent être des exemples de monstres psychologiques.
Pour des exemples de monstres sociales, on peut prendre le personnage du film Elephant Man et les personnages du film Freaks
avatar
Inès G

Messages : 4
Date d'inscription : 10/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le monstre peut nous choquer notamment par son physique mais aussi par son comportement:il peut également nous faire réfléchir.
Comme œuvre, il y a Dracula de Bram Stoker ou la Cicatrice de Bruce Lowery:un garçon rejeté de la société et différent à cause de sa cicatrice sur sa lèvre.
Dans Hansel et Gretel des frères Grimm, la sorcière ou la veille femme peut être considérée comme un monstre.
avatar
ludyvine.carlier

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le monstre est porteur d'un sens, il permet d'expliquer la création du monde ou des phénomènes naturels, d'affronter ses peurs, de transmettre un message divin, de punir l'Homme ou de le récompenser et d'accepter la différence.
Voici quelques exemples d'auteurs et de livres:
-L'Odyssée d'Homère (monstres: Cyclope, sirènes, Charybde, Scylla)
-D'un enfant monstrueux de Michel de Montaigne (enfant difforme)
-L'homme qui rit de Victor Hugo (homme ayant un visage déformé par mutilation)
-La divine comédie de Dante Alighieri (monstres: Cerbère, Méduse, Minotaure, Griffon, Sirène, Harpie)
-Le Horla de Maupassant (être invisible, surhumain qui contrôle l'Homme)
-Lointain intérieur de Michaux (Animaux fantastiques: âne qui devient un buffle et devient un requin... Ici les formes du monstres sont infinies)
-Dragon rouge de Thomas Harris (tueur en série de fiction: Hannibal Lecter)
avatar
Cynthia MILLE

Messages : 5
Date d'inscription : 05/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum